Parfums Antiques, senteurs bibliques

En ouvrant une Bible, ce sont de drôles d’histoires que l’on peut y humer. Des histoires parfumées.

Les histoires bibliques sont effectivement jalonnées d’évocations parfumées intenses. En apparence anodines, ces indications de feuilles, résines, écorces et autres arbres ont de multiples fonctions, toutes importantes et pleines de sens.

L’exposition «Parfums antiques, senteurs bibliques» a permis de découvrir en particulier douze ingrédients aromatiques: le baume, les cannelles, l’encens, le galbanum, le henné, le ladanum, la myrrhe, le myrte, le nard, le roseau aromatique, le safran et le storax. Ces senteurs se retrouvent principalement dans la Bible hébraïque mais certaines aussi dans le Nouveau Testament.

Outre les douze ingrédients, l’exposition a également présenté les deux compositions parfumées de la Bible: d’une part le parfum de l’autel des parfums dont la recette fut donnée à Moïse au temps de l’exode du peuple d’Israël et qui se perpétua dans le temple de Salomon ; d’autre part l’huile d’onction qui servait à symboliser l’élection, le choix, l’envoi.

Enfin les visiteurs ont pu découvrir l’évocation de trois parfums historiques: le parfum royal datant de l’Antiquité et qui contient de nombreux ingrédients bibliques, l’eau d’Ange très à la mode à la Renaissance et le parfum anti-pestilentiel, évoqué à l’entrée du Musée, l’une des seules mesures contre la peste à partir du 16e siècle. Ainsi au temps des Réformes, Genève, comme toutes les villes d’Europe, est gagnée par la mode des parfums du corps et des vêtements à la fois pour compenser la fermeture des étuves et bains publics (considérés comme des lieux de perdition morale) et pour se prémunir des maladies transmissibles voire pour soigner les personnes atteintes. Une sorte d’aromathérapie ancienne!

En quelques mètres carrés mais aussi en quelques belles fragrances, cette exposition a permis de dessiner, en abrégé, une histoire du parfum: du prêtre parfumeur à l’apothicaire puis au médecin, au gantier et au couturier et enfin aux chimistes modernes
 

Téléchargez le dépliant de l'exposition