Jubilé Calvin 2009

A l’occasion du 500e anniversaire de la naissance de Jean Calvin (1509-2009), le Musée international de la Réforme a offert diverses manifestations, seul et en partenariat, sur une période allant de mars à fin octobre 2009. L’événement majeur de ces manifestations a été constitué par une exposition temporaire intitulée «Une journée dans la vie de Calvin».

Pour attirer les visiteurs du monde entier, avec une approche muséographique très moderne, cette exposition a permis de montrer pour la première fois une interprétation virtuelle du monde de la Réforme et des principales occupations de Calvin. Le fait de simuler en 3D le personnage dans ses décors, dans ses actions, a permis, comme dans un documentaire, de comprendre mieux sa vie et ses actions. L’exposition temporaire s’est déroulée dans la cour du Musée international de la Réforme et dans la salle de la Compagnie des pasteurs, au rez-de-chaussée de la Maison Mallet du 24 avril au 1er novembre 2009.

A l’aide de huit pavillons (de 2mx2m), la vie de Calvin était retracée durant une journée, de son réveil à 4h00 à son coucher à 21h00, en passant par le culte à Saint-Pierre, une séance houleuse au Consistoire ou une entrevue décisive entre Servet et le Réformateur. Dans chacun des pavillons, on entendait la voix de Calvin, de ses amis, de ses adversaires, les bruits de la ville et on découvrira, autant que la vie de l’homme, la vie quotidienne à Genève. On voyait un Calvin en trois dimensions animé et parlant, entouré des décors familiers de l’époque, et cela grâce aux techniques du laboratoire de Madame la professeure Nadia Thalmann, MIRALab de l’Université de Genève.

Quelques gravures, objets et livres du 16e siècle y étaient également exposés. En plus d’un comité scientifique international, l’équipe de préparation était composée de Monsieur Olivier Fatio, commissaire d’exposition, de Madame Sylvia Krenz et Monsieur René Schmid (État des lieux), muséographes, de Madame Isabelle Graesslé, directrice, de Mesdames Françoise Demole et Béatrice Nicollier-de Weck, respectivement présidente et membre du Conseil de Fondation du Musée.

L’ambition de cette exposition était de rassembler des visiteurs de tout âge et de toute provenance pour dénouer le mythe du réel quant au personnage de Jean Calvin tout en replaçant les faits historiques dans leur époque. Par ce double effort de contextualisation, il s’agissait d’apaiser les liens entre Calvin et Genève et, d’une manière plus large, avec le monde contemporain.

Séduisante par sa modernité, son honnêteté et sa forme ludique, plurielle par ses thématiques, étonnante par sa reconstitution d’une époque, cette exposition a permis d’approcher de façon renouvelée la réalité historique, que ce soit pour le public genevois - de tous âges - ou le public international nombreux à visiter Genève en 2009.

D’autres événements ou projets ont été préparés au Musée, en lien avec le Jubilé : en particulier un ouvrage sur la pensée théologique de Calvin par Marc Vial, des grandes conférences à Saint-Pierre autour de thématiques attendues par le grand public: «A la recherche du Calvin véritable», par Olivier Fatio, fondateur du Musée international de la Réforme, le jeudi 12 mars 2009. «Les femmes de Calvin, Calvin et les femmes: entre irritation et admiration», par Isabelle Graesslé, directrice du Musée international de la Réforme, le jeudi 19 mars 2009. «Michel Servet ou la quête du monothéisme idéal», par Vincent Schmid, pasteur de la paroisse de St-Pierre Fusterie, le jeudi 26 mars 2009. «Calvin était-il calviniste?», par Bernard Cottret, historien, spécialiste de la Réforme et des civilisations anglo-saxonnes, le jeudi 2 avril 2009; un livre pour enfants édité pour une grande partie des écoles primaires de toute la Suisse.



Le Musée a par ailleurs été en lien avec les autres organismes en jeu dans cette commémoration: à Genève, l’Église protestante de Genève, le Musée historique de la Réformation, l’Institut d’Histoire de la Réformation; en Suisse, la Fédération des Églises protestantes de Suisse.

De même, une collaboration a uni le Musée avec le Deutsches Historisches Museum de Berlin, organisant, lui, une exposition sur le Calvinisme en Allemagne et en Europe de mars à juillet 2009. L’université d’Aperdoorn (NL) a quant à elle repris une partie du concept de l’exposition, avec des compléments néerlandais.

Au niveau suisse et international, ce travail interdisciplinaire a représenté une œuvre inédite, reliant héritage culturel ancestral, création artistique numérique d’avant-garde et savoir faire scientifique de haute techonologie. Personne n’ayant vu Calvin ou vécu en son temps, mis à part via des peintures et des écrits, relier l’art numérique, l’héritage culturel, l’ingénieurerie et l’histoire a fait du Musée international de la Réforme un musée unique en son genre.

Regardez les vidéos d'«Une journée dans la vie de Calvin»