Objet août 2017

Anonyme, Vues de la Maison Mallet, fin 19e-début 20e siècle.

Ces photographies, réalisées par un anonyme entre la fin du 19e et le début du 20e siècle, donnent à voir la façade de la Maison Mallet à Genève.

Sur la première image, on reconnaît l’escalier qui donne sur la cour Saint-Pierre. Un petit garçon est assis sur les marches. À l’intérieur de la demeure, derrière la grande porte vitrée, des enfants et des femmes guignent le photographe. La seconde image présente un détail de la même façade, à l’angle de la cour Saint-Pierre et de la rue du Cloître. Deux enfants sont adossés au mur de la bâtisse.

Le banquier Gédéon Mallet, dont la famille, originaire de Rouen, s’était réfugiée à Genève au 16e siècle pour cause de religion, fit ériger la Maison Mallet entre 1721 et 1725, sur les ruines de l’ancien cloître de Saint-Pierre – là précisément où les Genevois, le 21 mai 1536, avaient choisi d’adopter la Réforme. L’architecte de ce splendide hôtel particulier fut le Rouennais Jean-François Blondel. Adaptée et modifiée plusieurs fois au gré des propriétaires qui s’y succédèrent, jusqu’à l’Église protestante de Genève qui en fit l’acquisition en 1946, la demeure ne perdit rien de son charme d’origine.  

Lieu hautement symbolique pour l’histoire du protestantisme, la Maison Mallet abrite désormais, depuis 2005, le Musée international de la Réforme.

                     Samantha Reichenbach, conservatrice