Objet septembre 2016

Médaille satirique, Allemagne, vers 1543. © MIR, Genève.

Le MIR possède dans sa collection cette étonnante médaille d’argent, réalisée en Allemagne autour de 1543. Sur l’avers, on reconnaît le pape, coiffé de sa tiare et qui, tourné de 180°, se transforme en diable. Le revers donne à voir un cardinal, couvert de son chapeau plat. Tourné de 180°, il devient un bouffon, avec son bonnet de fou à grelots.

Le pape, associé au diable, et le cardinal, transformé en bouffon, sont tournés en dérision et le caractère satirique de la médaille est encore souligné par les inscriptions qu’on peut y lire. Ces dernières, en latin, signifient: «L’Eglise perverse a le visage du diable» et «Les sots sont parfois sages».

Véritables instruments de propagande, les médailles satiriques, en particulier celles présentant des motifs de têtes doubles, furent largement employées dans le contexte des conflits religieux au 16e siècle. En effet, on en connaît plusieurs variantes et nombreuses sont celles qui nous sont parvenues.

        Samantha Reichenbach