Amish

Comme d’autres communautés minoritaires en Europe, les Amish ont trouvé aux USA les conditions d’exercer leur foi en toute liberté: ils ont ainsi préservé d’antiques traditions comme on l’observe ici avec des poupées, un fer à repasser, un livre artisanal pour enfant, une blouse de jeune fille et des coiffes pour homme et femme.

Poupées sans visage (1)

Ces poupées sans visages sont réalisées dans les communautés amish de Pennsylvanie. Originaires de Suisse, les Amish sont des anabaptistes pratiquant le rite du baptême des adultes. Persécutés aux 16e et 17e siècles en Europe, ils émigrent dès 1737 aux USA et forment aujourd’hui une communauté de 330’000 personnes réparties dans 34 Etats des USA et dans l’Ontario. L’absence de visage sur les poupées s’explique par l’interdit biblique : «Tu ne te feras point d’image taillée…» (Exode 20, 4 )

Prêt: Jacques Légeret, Paudex, auteur de L’énigme amish, Labor et Fides, 2017.

Fer à repasser à propane (2)

Ce fer fonctionne au propane, mais gare au retour de flamme d’environ 50 cm! Contrairement aux préjugés à leur égard, les Amish ne refusent pas toute technologie, ils en font un choix sélectif: refus de l’électricité publique mais traite électrique des vaches grâce au moteur diesel. Le téléphone est dans un cabanon au fond du jardin mais la voiture est interdite parce que contraire au «vivre ensemble». TV et radio, interdits, pourraient véhiculer des idées dangereuses pour la survie des Amish.
Prêt : Jacques Légeret, Paudex, auteur de L’énigme amish, Labor et Fides, 2017.

Pédagogie amish (3)

L’art du patchwork – utilisé dans les quilts amish – sert à confectionner des livres en tissus pour les petits qui apprennent ainsi le calcul, les formes, les couleurs, les assemblages, etc. Telle la Petite maison dans la Prairie, l’école amish ne comprend que huit degrés primaires, tous réunis dans la même salle, ce qui facilite l’entraide entre élèves! Les alphabets latins et gothiques (pour lire la Bible et le Ausbund, livre de chants religieux des 16e 17e siècles) sont utilisés quotidiennement.

Tablier en organdi (4)

Ce tablier en organdi de Saint-Gall est porté uniquement le dimanche par les jeunes filles qui ne sont pas encore baptisées. Il est un symbole évident de pureté mais il correspond aussi à l’injonction biblique expliquant l’habillement de tous les Amish: «Ayez, non cette parure extérieure qui consiste dans les cheveux tressés, les ornements d’or, ou les habits qu’on revêt, mais la parure intérieure et cachée dans le cœur, la pureté incorruptible d’un esprit doux et paisible…» (I Pierre 3:3,5)

Prêt: Jacques Légeret, Paudex, auteur de L’énigme amish, Labor et Fides, 2017.

Coiffes pour homme et pour femme (5)

Chez les Amish, les jeunes filles portent un chapeau bleu ou vert quand elles sortent. A l’âge adulte, il est noir. Dessous, elles sont coiffées en permanence d’un bonnet en organdi, un tissu importé directement de Saint-Gall en Suisse. Les hommes portent le chapeau de paille au travail ou le chapeau en feutre noir s’ils vont en visite ou pour se rendre au service religieux. L’habillement «modeste» des Amish les différencie «du monde» et répond à des injonctions tirées de la Bible.