Thanksgiving

La fête américaine bien connue est liée à l’épopée du Mayflower et des Pères Pèlerins. Elle fut célébrée une petite année après leur débarquement en reconnaissance à Dieu et également pour remercier les Amérindiens de leur assistance, puis elle s’institutionnalisa en inscrivant sa mémoire dans les gestes fondateurs de la nation.

Abraham Lincoln officialise Thanksgiving (10)

Cette proclamation d’Abraham Lincoln officialise la célébration annuelle de Thanksgiving, chaque jeudi suivant le 26 novembre. En 1863, le Président souhaite rendre grâce à Dieu pour la qualité des récoltes et aussi parce que la Guerre de Sécession n’a pas abouti à la rupture. Il s’agit également de rappeler l’origine puritaine de l’Union. On prétend que la tradition présidentielle d’épargner une dinde au Thanksgiving vient de l’amitié nouée entre un volatile et le propre fils d’Abraham Lincoln.
Proclamation d’Abraham Lincoln, 3 octobre 1863, Historic New England Museum de Boston, fac-similé.

Le tout premier Thanksgiving (11)

Une année après leur débarquement en 1620, les Père Pèlerins célèbrent à Plymouth une fête de reconnaissance avec la tribu indienne des Wampanoags. Ces derniers ont facilité leur survie en leur enseignant la pêche, la chasse et la culture du maïs. C’est Abraham Lincoln qui instituera la célébration annuelle de cet anniversaire. Cette représentation par la peintre Jennie Brownscombe (1850-1936) en 1925 traduit la nostalgie d’un temps où l’urbanisation n’avait pas encore colonisé la côte est.

Jennie Augusta Brownscombe, Thanksgiving at Plymouth, 1925,
National Museum of Women in The Arts, fac-similé.