La liberté de culte

Figurant elle-aussi dans le 1er amendement de la Constitution américaine, la liberté de culte n’est pas uniquement comprise aux USA comme liberté de ne pas croire.

Rockwell choisit ainsi de l’illustrer en invoquant plutôt huit profils de figures, toutes en situation de prière.

De bas en haut un juif, une protestante, une catholique et d’autres visages plus anonymes dont, in extremis tout en haut, un Afro-Américain. Le peintre fit poser ses voisins à son domicile pour réaliser les portraits.