Bible de Luther

Cette Bible de Martin Luther, imprimée à Wittenberg en 1550 (la première édition parut en 1534), a pris place il y a peu dans une salle du MIR. De grand format, elle se trouve dans une splendide reliure d’époque comportant plusieurs motifs.

La gravure de frontispice représente diverses scènes de l’Ancien et du Nouveau Testament disposées selon le schéma de l’antithèse : l’espace visuel est divisé, au centre, par un arbre. À la gauche de ce dernier, la Loi est dépeinte comme exposée dans l’Ancien Testament ; par exemple, Adam et Eve mangent le fruit de l’arbre de vie après avoir été tentés par le serpent.

En opposition à la sévérité de la Loi, l’Evangile apporte l’espérance, comme l’illustrent les branches florissantes à la droite du tronc, du côté du Nouveau Testament. Par exemple, le Christ ressuscité anéantit la mort et le diable; en contraste avec Adam et Eve, vaincus par le serpent, c’est désormais lui qui triomphe de la bête diabolique.

Cette composition – l’une des représentations doctrinales les plus efficaces de l’école de l’artiste Lucas Cranach l’Ancien – devint l’un des thèmes les plus populaires de la Réforme. Il se pourrait qu’elle ait été directement inspirée par une présentation de Luther sur le thème de la Loi et de l’Evangile. Il s’agissait donc d’un choix naturel pour illustrer les éditions de la Bible, notamment la page de titre de la Bible dans sa traduction par Luther, comme c’est le cas de notre exemplaire.

Bible de Luther, Wittemberg, 1550. Gravure de frontispice.
Musée international de la Réforme, Genève.