Buste en argile de Jan Hus dans une boîte en bois

Buste en argile de Jan Hus dans une boîte en bois, fin 19e ou début 20e siècle. Genève, Musée international de la Réforme.

Il y a 600 ans – le 6 juillet 1415, le théologien tchèque Jan Hus, condamné pour hérésie, mourait sur le bûcher lors du concile de Constance. L’événement déclencha un mouvement de révolte en Bohême et fut suivi, entre 1420 et 1434, d’une série de conflits armés opposant les partisans de Jan Hus (les hussites) à la noblesse et à l’Eglise catholique.

Voici un buste en argile donnant à voir son portrait dans une petite tabatière en bois. Selon un feuillet joint au couvercle, l’objet aurait été façonné avec de la terre et du bois provenant du lieu où le théologien fut brûlé. L’information ne peut être vérifiée, mais elle témoigne une fois de plus l’admiration portée à Jan Hus, important précurseur de la Réforme, érigé en figure emblématique de la nation tchèque et en symbole de la lutte contre la domination du Saint-Empire romain germanique.