Portrait de Jean Calvin

Marc Guillaume Louis PROESSEL, Portrait de Jean Calvin, gravure finale, fin 19e siècle-première moitié 20e siècle.
Genève, Musée international de la Réforme.

Dans sa collection, le MIR possède cet ensemble de documents qui présente un certain intérêt car il permet de suivre le procédé de réalisation d’une gravure. L’artiste genevois Proessel (1860-1950) a effectué un premier dessin préparatoire qu’il a transposé sur du papier calque, pour le graver ensuite sur la planche servant de matrice. Après avoir disposé de l’encre sur la matrice, il a pressé sur cette dernière une feuille de papier et a ainsi obtenu une gravure donnant à voir le portrait de Jean Calvin.

Comme le veut la technique de la gravure, le résultat est inversé par rapport au dessin original. Ce procédé a pour avantage de permettre de reproduire des images en grand nombre. Offrant ainsi des possibilités de diffusion à large échelle, il connut un essor considérable au temps de la Réforme.

 

Marc Guillaume Louis PROESSEL, Portrait de Jean Calvin, dessins préparatoires et gravure, fin 19e siècle-première moitié 20e siècle.
Genève, Musée international de la Réforme.