Vendredi 19 Juillet 2024 : Ouvert 10H00-17H00

Trésors

Rapport de Jean Calvin aux autorités sur le suicide de Jean Vachat

Partager cette page sur les réseaux sociaux :
Préparez votre visite Billetterie Événement à venir

Un siècle autour de Dieu

Un siècle autour de Dieu Table Ronde à l’occasion des 100 ans des Éditions Labor et Fides Jeu...

Inscription
Tous les événements

Voici un document de la main de Jean Calvin, daté du 23 janvier 1545, faisant rapport aux autorités genevoises d’un événement survenu la veille.

Le 22 janvier 1545 à Genève, un malheureux du nom de Jean Vachat se plante deux coups de couteau dans le ventre. Calvin raconte avoir été appelé au chevet du mourant et avoir, non sans lui faire des remontrances, interrogé ce dernier sur les raisons de son geste, encouragé Vachat à se repentir, à se remettre à la grâce de Dieu, ainsi qu’à accepter les soins d’un chirurgien. Jean Vachat meurt le jour même, des suites de sa blessure.

Il s’agit du seul document manuscrit de Calvin faisant état de la question du suicide, un acte grave relevant de la justice pénale puisque considéré, à l’époque, comme un crime à la fois contre l’individu, la société et Dieu. Le lieutenant de police en charge de l’affaire refusera, d’ailleurs – et conformément aux coutumes d’alors, que Jean Vachat soit enterré avec une sépulture chrétienne.

Cette lettre a cela d’exceptionnel, qu’elle donne à voir le côté humain d’un Jean Calvin se trouvant face à la réalité du désespoir, de l’homme face à la souffrance d’un autre individu. On découvre ainsi un autre visage du réformateur, non sans contraste avec l’image du Calvin généralement décrit comme un homme d’une grande sévérité.



Jean Calvin (1509-1564)
Rapport aux autorités sur le suicide de Jean Vachat, 23 janvier 1545

© Musée international de la Réforme (MIR), Genève

Retour à la collection